Politique économique

Le triptyque macroéconomique orthodoxe, sorte de loi de responsabilité fiscale incluant un taux de change fluctuant, une cible d’inflation et un objectif d’excédent primaire instauré en 1999 sous FHC et officiellement encore en vigueur, témoigne d’une politique destinée à rassurer les investisseurs internationaux après des décennies d’inflation chronique. Toutefois, en pratique, les autorités ont dévié de cette ligne principalement en matière budgétaire et de de change.

La politique budgétaire, en théorie restrictive mais expansionniste de fait, est pleine d’incohérences. A la suite de la parution des derniers chiffres des finances publiques (excédent à 0,6% en septembre en cumulé sur les douze derniers mois), il parait clair que l’objectif de l’année (1,9% du PIB) ne sera pas atteint, en dépit d’une certaine créativité comptable dans les relations entretenues par l’Etat avec les entreprises publiques (Banques, Electrobras, Pétrobras, Fonds Souverain).

Un projet de loi rectificative de la loi de finances de 2014, entérinant l’abandon de la cible budgétaire a été déposé par les autorités au Congrès, alors que la loi de finances pour 2015 prévoit un excédent primaire à 2% du PIB.

Afin de lutter contre l’inflation (à 6,59% en septembre), la BC mène une politique de resserrement monétaire qui s’est traduite par une hausse de 400 pdb du taux directeur depuis avril 2013 pour atteindre 11,25% en octobre 2014. Cette politique devrait se poursuivre en 2015, le taux directeur de la BC étant attendu à 12%-12,5% au cours de l’année.

En dépit d’un objectif affiché de change fluctuant, la BC intervient régulièrement sur le marché des changes (marché au comptant, marché des swaps, etc.), privilégiant depuis 2013 l’instrument des swaps de change afin d’éviter une importante valorisation du dollar (actuellement à 2,5 R$, après avoir atteint 2,6R$ mi-novembre) et une hausse de l’inflation (par effet de transmission via les prix des importés). Ces interventions régulières de la BC sont complétées par des interventions sur le change via des mesures macro prudentielles (impôt sur les opérations financières en particulier).

BRAZIL PARTNER INVESTMENT 

Scopa Platinum Corporate

1153 R Monsehor Bruno - Salas 713-715-717

CEP- 60115-191 FORTALEZA CEARÀ BRASIL

Tél: +55 85 9 8160 3904 / 3088 4101 / 3034 3904 

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon

© 2016 par BPI. Copyright Brazil  Partner